Sites de plongée Baie-Comeau

Bien ancrée au bouclier canadien, la magnifique Côte-Nord (Baie-Comeau, Québec) a les pieds plongés profondément dans les eaux de notre majestueux fleuve Saint-Laurent.

Chez Aquatile, vous apprendrez à découvrir d’une nouvelle façon ce cours d’eau unique, et ce, tant à la surface lors d’excursions sportives en mer, que dans les profondeurs lorsque vous vous adonnerez à la plongée sous-marine, en revêtant votre équipement ou celui que vous aurez loué ou acheté en visitant notre boutique. Marsouins, petits rorquals, phoques gris, chaboisseaux, loquettes d’Amérique et anémones plumeuses seront alors vos compagnons de jeu…

Chez Aquatile, la beauté naît dans l’immensité du Saint-Laurent… 

Les Feux d’alignement:

Tout près de la marina, ce site présente une vie marine luxuriante.  Les sébastes, les morues, les anémones rouges du Nord s’y rencontrent en très grand nombre.  Dans la baie, les rorquals et les phoques gris abondent.  C’est également ce site que fréquente le plus régulièrement le mythique requin du Groenland.

Si les courants ne sont généralement pas très forts à cet endroit, il faut tout de même porter une attention toute particulière à sa flottabilité.  La falaise y plonge jusqu’à au moins 165 pieds de profondeur.  

Le port de la combinaison étanche est pratiquement incontournable.  L’eau y avoisine les 5 degrés celcius.

La baie du garde-feu:

Situé tout juste avant la baie St-Pancrace, ce site est parfait pour les plongeurs débutants.  Le plancher se trouve à environ 50-60 pieds.  Pour le plongeur, il s’agit de longer le pied de la montagne qui vient s’appuyer sur le fond de sable de la baie.  Il sera alors possible d’apercevoir la faune locale et, en prime, beaucoup de poissons.  Entre autres des morues et des sébastes.

Le rocher Comeau:

Situé à environ 4 miles nautiques de la marina, ce site est en fait une montagne sous-marine. La mise à l’eau se fait dans environ 15 pieds d’eau.  Les plongeurs se dirigent vers la face sud de la structure où ils observeront une riche vie marine composée de psolus, d’anémones, etc.

Attention, ce site est exposé à de forts courants.  Il n’est pas approprié de le fréquenter lorsque les compétences de plongée ne sont pas suffisantes.

La baie Saint-Pancrace:

Situé à environ 20 minutes de bateau de la marina, ce site offre de belles conditions de plongée pour les plongeurs de tout niveau.  Abrité au fond d’une baie, le site n’est pas soumis à de grands courants et n’est pas bercé par de grandes vagues.  

Sous l’eau, il est possible d’y observer facilement les vers éventail, les pétoncles, les oursins, les anémones.  Qui plus est, le loup Atlantique s’y croise régulièrement, de même que les morues.  Le requin du Groenland fréquente ce site à l’occasion.

Ce site offre la possibilité aux plongeurs de débarquer du zodiac pour se dégourdir les jambes. Des pontons sont présents dans la baie et offrent une belle occasion de casser la croûte, en attendant la prochaine mise à l’eau.

 

Le petit tombant:

Ce site se trouve à la sortie de la baie des Anglais.  Il s’agit d’ancrer le bateau le long de la côte pour avoir accès à un tombant qui plonge jusqu’à 80 pieds de profondeur environ.  Les plongeurs pourront observer beaucoup de crabes, de nudibranches, de doris rugueux, de soleils de mer.  Il est possible d’y croiser la route de morues, de stichées arctiques.

Ce site peut être exposé à des courants relativement forts.  La prudence est de mise.

Le grand tombant:

Ce site est relativement éloigné de la marina.  Il faut compter un bon 20-30 minutes de bateau pour s’y rendre.  Mais l’attente en vaut le coup.  Il s’agit d’un grand tombant qui plonge plus profondément que ne le permet la plongée loisir.

Sur place, le plongeur sera ébloui par une faune abondante.  Les anémones s’y comptent par milliers.  Les psolus sont présents. On aperçoit les merluches, les poules de mer, les sébastes.  En fin de saison, les crinières de lion s’y croisent aisément.

Ce site s’adresse à des plongeurs aguerris.

La côte de Godbout:

Ce secteur réserve bien des aventures.  Il ne s’agit pas de sites de plongée en tant que tel.  L’équipe ancre le bateau selon les informations offertes par le sonar.  Ce qu’on découvre sur place est une surprise à chaque fois.

Mais soyez sûrs d’une chose:  Godbout est d’une richesse inouïe!

Le vieux quai de Godbout:

Un site parfait pour se remettre en forme.  La plongée n’y dépasse pas les 20 pieds de profondeur.  Bien que le pourtour du quai ne soit pas aussi richement colonisé que les autres sites de plongée de la région, il permet de voir certaines espèces en grand nombre.  Notamment les plies.  En fin de saison, ou à la tombée du jour, les loquettes y sont facilement observables.

Attention toutefois aux nombreux bateaux que les gens y mettent à l’eau.  Il est important de fréquenter ce site en utilisant un marqueur de surface.

Pointe-des-Monts :

Après une excursion en bateau, vous aurez la chance de plonger, sur ce site, dans l’histoire du Québec.  On retrouve en effet à cet endroit pas moins de 80 épaves.  Les plus célèbres étant celles qui ont coulé en 1714, lors de l’opération de l’Anglais Walker qui espérait prendre la ville de Québec aux Français et aux Canadiens.

 

Le lac de Manic 2:

Il s’agit d’un site que nous utilisons lorsque les conditions dans le fleuve Saint-Laurent sont trop difficiles.  Sur place, vous serez mis en contact avec une eau quasi cristalline.  Vous pourrez ainsi voir une forêt submergée.  Bien des véhicules et outils liés à la construction du barrage Manic 2 gisent par le fond de ce lac.  Le plongeur verra aussi des moules d’eau douce (mulettes) à profusion.  C’est grâce à ces filteurs si l’eau du lac est si claire.

Question poissons, il n’y a pas grand chose dans le lac.  Un peu de brochets et de perchaudes.  On les rencontre surtout du côté de la hutte de castor.  D’ailleurs, il est possible d’observer le castor dans le lac.  Si on est chanceux!