Anticosti: ça commence avant l’étude d’impact

Publié le Publié dans Blogue

En entrevue à Radio-Canada, Marc Lafrance, habitant d’Anticosti, a déploré le revirement du Parti Québécois dans le dossier.  Il a souligné qu’Anticosti était un milieu très fragile, et qu’il était inconcevable qu’on lance des opérations industrielles sur cette île sans même qu’il y ait eu des études d’impact en environnement.

L’homme a rappelé qu’Anticosti abritait la plus grande population d’aigles à tête blanche d’Amérique et que ces aigles seraient affectés par toute activité industrielle.  Surtout que les pétrolières rejettent les boues contaminées directement dans les forêts, ce qui ne manquera pas de contaminer la nourriture des aigles.

En entrevue avec Catherine Lachaussée, M. Lafrance a durement critiqué le gouvernement Marois.

L’entrevue

lemire

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *