Catégories
Blogue

Du filage et du perçage

En ce lundi de Pâques, nous avons poursuivi la rénovation du zodiac.  Au menu:  reconnecter les appareils de navigation et le bras contrôlant le moteur.  Nous avons également préparé le perçage de la nouvelle console afin d’y placer les nouveaux instruments de navigation, et en particulier le nouveau panneau des interrupteurs contrôlant l’éclairage et le système de pompage.

En ce qui concerne le perçage de la console, il faut bien s’y prendre.  On s’entend que la dernière chose qu’on souhaite, c’est une erreur qui nous forcerait à réparer la console qui nous a exigé bien des heures de travail.  C’est pourquoi le travail a quelque peu ralenti une fois que nous ayons atteint cette étape; parce qu’on s’accorde tout le temps nécessaire pour bien faire les choses.

Il faudra aussi bien choisir l’outil qui nous permettra de découper la console, toute de fibre de verre qu’elle est construite.  Pour l’heure, nous avons retenu les services de la meuleuse. Cet outil permet des coupes franches et nettes. Mais lorsque nous procéderons à l’opération, il devra faire beau.  Car découper ainsi de la fibre de verre produira énormément de poussière.  Mieux vaut faire cela à l’extérieur du garage.  Ce qui est une bonne chose car on pourra ainsi filmer le tout en créant de beaux effets grâce au drone!

console

Comme ce lundi-ci il pleuvait à boire debout, nous avons remis à plus tard le dossier du perçage de la console, nous contentant de prendre les mesures nécessaires à la réalisation efficace des trous.  Ce qui ne signifie pas que nous ayons cessé pour autant tout travail!  Nous avons tout simplement profité de l’occasion pour placer les lumières sous-marine à l’arrière du bateau.  Ces lumières seront bien pratiques lorsque nous effectuerons des plongées de nuit.  Il est toujours agréable, lorsque nous sommes sous l’eau, de repérer facilement le bateau grâce à de telles lumières.  La vigie dans le bateau pourra également mieux observer les plongeurs une fois qu’ils seront à l’eau.  Et bien sûr, ne nous en cachons pas, il y a un effet esthétique rattaché à tout cela que nous recherchions.  Pour les tournages sous-marins, ces lumières produiront un bel effet!  C’est garanti!

Pour voir l’ampleur du travail accompli en ce lundi de Pâques, c’est par ici:

 

Catégories
Blogue

Le toit: la finale !

En ce congé de Pâques, nous n’avons pas chômé.  Et le dossier de la transformation du zodiac a progressé.

Le samedi, nous avons terminé la structure du toit et du support à bouteilles.  Cela ne veut pas dire que nous en avons complètement fini avec eux.  Hé non! Il restera maintenant à fixer la toile sur le toit et mettre les élastiques qui permettront de bien tenir les cylindres en place.  Il faudra aussi complètement passer au sable cette structure d’acier afin d’y appliquer par la suite, et efficacement, une peinture antirouille.  Une belle peinture noire, bien sûr.

Nous avons également pris la décision de déplacer la radio VHF.  Au lieu de l’intégrer à la console comme on le pensait jusque-là, sur une console où la place commence à sérieusement manquer, elle se retrouvera désormais fixer à la boîte électronique, sous le toit du zodiac.  On vous montrera ça quand elle sera fixée.

caméra

En fin de semaine, nous avons aussi lancé l’opération consistant à faire un grand ménage dans le filage du bateau.  Bien des fils étaient inutiles.  Ou mal installés.  Dans la nouvelle configuration du bateau, tout ça sera réglé!

Un nouvel article-bloque suivra dans les prochaines heures afin de vous présenter ce qu’on a fait comme travail le lundi de Pâques.  C’est à suivre.  D’ici là, vous pouvez visionner une première vidéo pascale.

Catégories
Blogue

Le toit, toujours le toit!

Ce projet de transformation du zodiac en est un ambitieux.  Beaucoup plus que ce qu’on avait prévu au départ.  Mais c’est souvent comme ça que ça se passe, dans les garages!

N’en demeure pas moins que si c’est plus long que prévu, tout se déroule d’efficace façon.  Aucun problème important derrière nous;  ni à l’horizon.  Le projet nous exige de l’huile de bras, mais au moins, ça va bien.

Il faut dire que nous avons dernièrement perdu un peu de temps à cause des superbes rues de Montréal, toutes trouées qu’elles sont!  Elles sont tellement maganées que j’ai défoncé ma suspension en allant dans les Laurentides, afin d’aider les gars dans la rénovation du zodiac.  Mais ce n’est pas grave, puisque la suspension a pu être changée dans le garage!  Bien sûr, le temps qui a été consacré à l’auto ne l’a pas été pour le bateau.  C’est la logique même qui le dit!

Ceci étant admis, rappelons maintenant qu’au cours des dernières fins de semaines, nous étions toujours concentrés sur la confection du toit du zodiac.  Nous avons posé les renforts du toit, eux qui permettront à la structure d’être d’une solidité inébranlable.  Nous avons également complété la boîte électronique.  C’est que tous les appareils qui nécessitent un peu d’altitude (genre le radar) ou des antennes (genre la VHF) seront connectés à l’intérieur de cette boîte.  Ce qui sera un atout non négligeable lorsque viendra le temps de retirer le toit du bateau.  Il s’agira alors de simplement déconnecter les appareils dans la boîte et dévisser le toit.  Et bang!, celui-ci pourra alors être retiré très facilement, pour l’entreposage, le transport ou peu importe l’autre raison qui pourrait nous venir en tête.

Nous avons également mis la main sur des éclairages d’une puissance pratiquement extrême.  Nous avons positionné l’une de ces lampes sur le nez du toit.  Il faudra par la suite poser les lumières de navigation sur les côtés du toit.  Sur ces plaques de côté, il y aura aussi des lampes puissantes permettant d’éclairer ce qui évoluera à babord ou tribord du zodiac.  Par la suite, il s’agira de poser les lumières sous-marines.  En effet, ce zodiac pourra envoyer quelques milliers de lumens bleutés vers le fond du Saint-Laurent grâce à ces lampes!  Cela sera très pratique pour nos plongées de nuit.

IMG_1549.JPG

Lors de nos prochaines séances de garage, nous commencerons à percer la nouvelle console afin d’y placer les instruments et outils de navigation.

D’ici là, on a une petite vidéo qui vous donne une idée de l’évolution des travaux:

Catégories
Blogue

Un Perdix svp!

IMG_0781

Dans cette pile, il pourrait y avoir un ordinateur Perdix de Shearwater qui s’en va chez vous!

Le Perdix est très populaire.  Et avec raison.  C’est une machine ultra performante mais au fonctionnement très simple.  Il peut être utilisé dans un contexte de circuit ouvert ou fermé.  Il gère le temps de fond, le temps de remontée et la décompression comme pas un!  Tous les profils de vos plongées peuvent être téléchargés sur votre ordinateur, à la maison.  Le Perdix, c’est un vrai petit bijou!

Si vous en voulez un, faites-nous signe.  Et dans la prochaine pile de boîtes, il y aura votre propre ordinateur!

Catégories
Blogue

Zodiac: le projet continue!

Cette fin de semaine, nous devions nous assurer qu’il nous était toujours possible de plier les tuyaux qui servent à la conception du toit du zodiac sans qu’ils ne « pincent » (c’est-à-dire qu’ils ne plient pas progressivement comme il se doit).  La dernière séance de rénovation – on s’en rappellera – s’était mal terminée.  Nous étions dans l’impossibilité de bien tordre les tuyaux.

Pour régler le problème, nous avons mis la main sur une nouvelle tordeuse de tuyaux.  Et cette fin de semaine-ci, grâce à cette nouvelle machine, tout s’est remis à fonctionner comme cela se devait.  Nous avons donc poursuivi la conception du toit du zodiac, et nous nous sommes aussi attaqués au porte-bouteilles de plongée.

Afin de bien visualiser ce que tout cela donnerait, nous avons entré le bateau dans le garage.  C’est ainsi que j’ai pris conscience que le porte-bouteilles que nous étions en train de concevoir était trop long.  La surface de plancher qui me restait pour bien prendre soin de mes plongeurs débutants, eux qui sont toujours un peu stressés avant de faire leur première mise-à-l’eau, était trop restreinte.  Je n’aurais pu m’agenouiller confortablement devant mes débutants, comme je le fais dans le but de bien m’assurer que leur équipement est bien ajusté et pour leur parler dans le blanc des yeux 😉 .  Nous avons donc raccourci le porte-bouteilles de 10 pouces.  Ce qui me permettra de ce fait de toujours bien encadrer mes débutants.

La conséquence à ce raccourcissement du porte-bouteilles, c’est que je ne pourrai plus placer que 10 cylindres sur celui-ci au lieu de 12 comme on l’avait prévu.  Et avec les vestes installées sur les cylindres, ce sera encore moins.  Mais c’est un problème somme toute assez mineur puisque je n’embarque jamais beaucoup de plongeurs en même temps sur mon bateau.  Surtout lorsqu’il s’agit de débutants.  Par souci de sécurité, je ne certifie jamais plus de deux débutants en même temps, alors que les normes me permettraient d’en amener huit avec moi sous l’eau simultanément.

Ce qui veut dire que le porte-bouteilles, version réduite, suffira amplement à la tâche.

Le fait d’entrer le bateau dans le garage nous a aussi permis de tester la nouvelle console.  Celle-ci n’obstrue en rien ma vision.  C’est confirmé. Ouf!  Et elle est à la bonne hauteur pour me protéger des mauvais éléments.  En ce qui concerne la console, on peut dire que la mission est accomplie.  Ne restera maintenant plus qu’à y installer les nouveaux instruments de navigation.

La fin de semaine prochaine, on terminera le toit et le porte-bouteilles.

On peut donc bien le dire:  le projet avance rondement!